Edition du 4 juillet 2022

La fièvre du lithium gagne le Rhin supérieur

Qui gagnera la course au lithium des voitures électriques ? Tant l’extraction du précieux métal contenu dans le sous-sol des centrales géothermiques que sa transformation en composantes de batteries suscitent la convoitise dans la vallée du Rhin supérieur. Plusieurs opérateurs avancent des deux côtés du fleuve, à des rythmes différents. Le plus pressé, Vulcan, prospecte la rive allemande.

- Mathieu Noyer
fièvre-lithium-ok
© André Faber
Avec le soutien de la Caisse des Dépôts
Nos éditions

« A Sarrelouis, Ford n’a respecté ni ses valeurs, ni ses salariés »

Le 22 juin dernier, la direction Europe de Ford a annoncé que les futurs véhicules électriques de la marque seraient fabriqués à Valence, sur le site espagnol du groupe. L’usine de Sarrelouis, qui compte 4.700 emplois directs, se trouve menacé ainsi que son parc industriel de 13 sous-traitants employant 1.500 personnes. Délégué du comité d’entreprise du site sarrois et représentant du syndicat IG Metall, Cédric Moltini commente une décision qui compromet l’emploi de plus d’un millier de frontaliers français.

4,5 millions de jours de travail « exportés » depuis le Luxembourg

Les opposants au traité de Maastricht craignaient le plombier polonais, mais le Luxembourg « exporte » bien plus de main d’œuvre que les pays d’Europe de l’Est : 80.000 détachements ont été déclarés à partir du Grand-Duché en 2018. L’agence d’urbanisme nord-lorraine Agape s’est penchée sur ces flux méconnus.

construction-chantier-source-freepik-rawpixel

Les universités cherchent toujours les voies de l’alternance transfrontalière

Le projet Interreg Bridge n’est pas un échec, mais il n’a pas n’a pas fonctionné. Les six universités et grandes écoles partenaires ne sont pas parvenues à bâtir des passerelles entre systèmes d’alternance profondément différents. Mais elles ont pointé les impasses et esquissé des chemins de traverse pour permettre de rapprocher les étudiants d’entreprises toutes disposées à leur ouvrir les portes.

« Le contexte transfrontalier est très intéressant pour expérimenter l'internationalisation »

En juin 2020, la Hochschule für Technik und Wirtschaft (HTW) basée à Sarrebruck rejoignait le réseau de l’Université de la Grande Région au titre de membre associé. Le Prof. Dr. Thomas Bousonville, coordinateur du réseau Université de la Grande Région et Malika Picart, chargée de mission pour la francophonie de cet établissement d’enseignement supérieur, reviennent sur une longue tradition de coopération transfrontalière et internationale.

laine-minérale-ok

Knauf et Ursa placent leur laine minérale au long du corridor transfrontalier

Avec l’implantation de Knauf Insulation à Illange voici trois ans et l’extension probable de l’usine Ursa de Saint-Avold, la Moselle devient l’épicentre de la production  de laine minérale de la Grande Région. Les deux groupes internationaux répondent à une demande croissante dans un bassin de population transfrontalier dense, mais cet isolant bon marché suscite des polémiques environnementales.

Pascal Wespiser Skayl

« La création de Skayl est une étape de notre déploiement en Allemagne frontalière et au Luxembourg »

Trois sociétés de conseil en ressources humaines, l’Offre RH, TDF Conseil et Spade & Partners, ont annoncé le 7 juin dernier leur regroupement dans une entité baptisée Skayl, qui se présente comme le plus important acteur indépendant dans ce domaine en Alsace. Son président, Pascal Wespiser, espère reproduire le développement transfrontalier réalisé dans le travail temporaire ces dernières années par une autre de ses sociétés.

bientôt-l-hydrogène-ok

L’hydrogène suscite l’effervescence, mais appelle des questions

La concomitance, durant six mois, de la présidence française de l’Union européenne et de celle qu’assure la région Grand Est au secrétariat de la Grande Région, ravive la communication en matière d’hydrogène. Au-delà des séminaires et des colloques, une stratégie concertée s’impose pour concrétiser les atouts du Grande Région et du Rhin supérieur.

Vincent Carel, responsable du projet Pôle automobile européen (PAE)

En charge de la filière Automobile et Mobilités à la Chambre de commerce et d’industrie du Grand Est et responsable Lorraine du pôle Véhicule du futur, Vincent Carel a piloté le projet Interreg Pôle automobile européen. Les Automotive Days qui se tiendront à Metz les 14 et 15 juin réuniront 300 membres d’un réseau transfrontalier qui aborde collectivement les mutations du secteur automobile.

Les 6.000 salariés de Ford seront fixés fin juin

Qui, de l’usine Ford de Sarrelouis ou de celle de Valence, produira les futurs modèles électriques à partir de 2025 ? La décision est cruciale pour les 4.600 salariés directs et les 1.500 autres employés du Ford Supplier Park adjacent, soit plus de 6.000 personnes, dont 1.500 Mosellans. La nouvelle ministre-présidente sarroise Anke Rehlinger s’est rendue dans le Michigan pour plaider la cause du site sarrois auprès du constructeur américain, qui rendra sa décision fin juin.

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.