Edition du 27 septembre 2021

Ces cabinets RH qui regardent de l’autre côté du Rhin

Présents mercredi dernier au salon de l’emploi « Warum nicht ! » de Mulhouse (Haut-Rhin), les agences de recrutement Probono, A/M/E et Personal 4U de Fribourg-en-Brisgau confirment l’intérêt encore plus marqué que par le passé des employeurs de la bande frontalière en Allemagne à trouver des collaborateurs venant du Sud-Alsace voisin.

- Mathieu Noyer
Salon Warum nicht
Vue du salon 2021 "Warum nicht !" à Mulhouse © Mathieu Noyer
Présentation Voisins-nachbarn

Pascal Voiriot, président, et Alexandre Durand-Salmon, directeur général de Banook Group

Spécialiste de la sécurité cardiaque – c’est-à-dire, de l’évaluation de la toxicité des médicaments pour le cœur -, le groupe nancéien Banook a annoncé le 23 septembre le rachat de son homologue allemand nabios GmbH basé à Munich. Pour Pascal Voiriot, et Alexandre Durand-Salmon, respectivement Président et directeur général de Banook Group, cette acquisition démontre l’opportunité d’alliances franco-allemandes pour construire une alternative européenne puissante en regard du leadership américain dans ce domaine.

Banook

40 000 m2

C'est la surface de la nouvelle usine d’Hésingue de SES-Sterling qui confirme la zone frontalière alsacienne comme base industrielle de ce groupe siégeant près de Bâle.

 

Usine Sterling

La presse reste dans ses frontières, mais s’ouvre à ses voisins

La nouvelle loi luxembourgeoise sur l’aide à la presse inclut désormais la presse gratuite, digitale, lusophone et anglophone. Mais, à l’instar de tous les pays d’Europe, ces aides s’arrêtent aux frontières. Les journalistes professionnels exerçant à l’échelle transfrontalière peinent toujours à faire reconnaître leur statut. Les groupes de presse manifestent néanmoins pour l’actualité des pays voisins un intérêt que la crise sanitaire semble avoir renforcé.

Hervé Bauduin, président de l’UIMM Lorraine

Chef de file Industrie de la région Grand Est, président de l’Union des industries métallurgiques et minières de Lorraine et président du directoire des usines Claas de Metz, Hervé Bauduin plaide pour une coopération public-privée pour soutenir  l’industrie de la Grande Région.

3,9 %

5 000

SBI

Une "Frontière intelligente" pour la transition énergétique

Un réseau électrique intelligent permettant un approvisionnement énergétique efficace et écologique au-delà des frontières nationales : l'initiative "Smart Border"  développe ce projet-pilote entre la Sarre et la Lorraine, qui pourrait devenir transférable à d'autres régions européennes voisines à l'avenir.

Stéphanie Nenta

Stéphanie Nenta Xtramile

Créé à Metz en 2015, Xtramile résulte de la rencontre à Londres de Stéphanie Nenta, gestionnaire de fonds, et du trader Xavier Ragage. Les deux associés utilisent l’intelligence artificielle  pour publier les offres d’emploi sur les canaux et réseaux sociaux les plus appropriés. La start-up de 20 salariés s’est implantée au Luxembourg et a obtenu cet été le soutien du Black Founders Found de Google.

1-million

1 million d’euros

C’est le montant du capital de Novarhéna, la société d’économie mixte franco-allemande pour la reconversion du territoire de la centrale nucléaire de Fessenheim, qui démarre son activité.

ProTandem remonte la pente

La crise sanitaire aurait pu être fatale à ProTandem, spécialisé dans les échanges entre apprentis et élèves français et allemands. Pour maintenir le contact transfrontalier, l’agence a financé et développé de nouveaux dispositifs en ligne, sans pour autant renoncer à organiser de vraies rencontres entre jeunes des deux pays.

+ 4,2 %

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.