Lorraine- Luxembourg – Suisse

Wedge Consulting essaime en Suisse

Le groupe mosellan duplique à Zurich le concept de Business school étrenné au Luxembourg pour compléter les compétences du personnel bancaire. Il y adjoindra un « Wedge Institute » dédié aux métiers du diagnostic et de l’efficacité énergétique. Il dispense ses formations jusqu’aux Émirats arabes unis.

Wedge

La crise sanitaire se traduit pour le groupe Wedge Consulting par un regain d’énergie. Les confinements et fermetures de pans entiers d’activité ont engendré un regain d’intérêt pour les métiers d’avenir – numérique, fintech, efficacité énergétique – auxquels il forme, augmentant à la fois le nombre de stagiaires et les sollicitations des professionnels en France et à l’international.

Coutumes locales

La première ouverture sous licence aura lieu dès la rentrée prochaine à Zurich. Le groupe fondé par Hassad Mouheb à Thionville (Moselle) y regroupera ses deux enseignes, Wedge Business school, dédié au numérique, à la finance, à l’assurance et à la qualité environnementale, et Wedge Institute, une école de formation spécialisée dans l’efficacité énergétique du bâtiment et le diagnostic immobilier.

Hassad Mouheb

© Wedge Institut

« Nous avons ouvert Wedge Business school au Luxembourg en 2012 car compte tenu des coutumes locales, il est difficile d’y exercer une activité tertiaire si on n’est pas implanté sur place. Notre ouverture à Zurich répond à la même logique : nous y formerons les personnels des établissements et institutions bancaires. Nous compléterons notre offre par Wedge institut pour répondre à la demande de professionnels soucieux de former leur personnel, et notamment les salariés originaires des pays d’Europe de l’Est, aux bonnes pratiques environnementales », explique Hassad Mouheb.

Wedge

© Wedge Institut

Le modèle européen s’exporte

Au Luxembourg, Wedge Business school forme annuellement 120 stagiaires aux évolutions de la banque en ligne, de la fintech et de la finance éthique. Son antenne suisse comptera huit formateurs et escompte 150 à 200 stagiaires par an. Wedge Institute emploiera trois formateurs et vise une centaine de stagiaires par an.

Le groupe, qui affiche pour 2020 un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros, dont trois millions d’euros réalisés sur le marché français, mise sur le développement sous licence pour se renforcer en France et à l’international. Il forme déjà chaque année une soixante de stagiaires au Maroc et 80 dans les Émirats arabes unis.

« Le modèle européen d’efficience énergétique est très prisé. A l’université d’Ajman, où nous sommes implantés, nous formons des stagiaires indiens, saoudiens ou qataris, et sommes de plus en plus souvent sollicités par leurs pays d’origine », indique Hassad Mouheb.

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.