Grande Région - Europe

Télétravail transfrontalier : à quand des solutions pérennes ?

Depuis le printemps 2020, une cascade d’accords bilatéraux franco-luxembourgeois, franco-belges et luxembourgo-allemands permet de contourner les obstacles fiscaux et sociaux du télétravail transfrontalier. L’Europe a un rôle à jouer pour baliser cette pratique aux frontières.

télétravail-bis

Marginale avant la pandémie, la question du télétravail transfrontalier s’impose désormais à l’échelle européenne. Le Luxembourg, qui emploie 210.000 travailleurs frontaliers dont 112.500 Lorrains, 50.300 Allemands et presque 50.000 Belges, fait figure de zone test pour cerner, et dans la mesure du possible, régler, les complexités fiscales et juridiques d’un mode de travail désormais entré dans les mœurs.

La suite est réservée aux abonnés.
  • Déjà abonné ?
  • Se connecter
Indiquer votre adresse email utilisé lors la création de votre compte utilisateur
Indiquer votre mot de passe utilisé lors de la création de votre compte (8 caractères dont majuscule et chiffre)
  • Accédez à tous les contenus du site en illimité.
  • Les newsletters exclusives, éditos et chroniques en avant-première

Aucun abonnement actif avec votre compte
Commandez un abonnement pour lire la suite

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.