Grande Région

L’intersyndicale IGR prône une « Europe sociale à petite échelle »

Le plus transfrontalier des conseils intersyndicaux d’Europe a élu son nouveau président ce 9 juin. Eugen Roth a fixé les grands axes de travail des prochaines années.

IGR

Seul conseil syndical interrégional d'Europe à regrouper quatre pays - la Belgique, l'Allemagne, la France et le Luxembourg -, l’IGR Grande Région s’est réuni le 9 juin dernier à la chambre du travail de Luxembourg pour élire son nouveau président. Eugen Roth, représentant du DGB (Deutscher Gewerkschaftsbund /Confédération allemande des syndicats) de Sarre-Rhénanie-Palatinat, succède à Jean-Claude Bernardini, issu de la confédération syndicale luxembourgeoise OGBL.


Regroupant huit centrales syndicales dans quatre pays, l’IGR GR prône une coopération transfrontalière accrue, y compris entre syndicats, pour mieux défendre une population exceptionnellement dense de 250.000 travailleurs frontaliers.

Eugène Roth

© IGR

 « Cela pose des défis particuliers, mais offre également des opportunités particulières pour construire une Europe sociale à petite échelle », a estimé Eugen Roth dans son discours inaugural.

Aix-la-Chapelle sous surveillance

Le nouveau président défendra un alignement des pratiques vers les modèles les plus performants, tels le niveau de salaire minimum du Luxembourg. Il promet également une grande vigilance quant aux effets qu’engendreront sur l’ensemble de la Grande Région les dispositifs expérimentaux prévus dans l’espace franco-allemand par le Traité d'Aix-la-Chapelle. L’IGR souhaite également le développement de l’offre de formation professionnelle initiale et continue transfrontalière, notamment dans le secteur de la santé et des soins. Sur le plan institutionnel, l’intersyndicale espère l'intensification des travaux du Comité économique et social de la Grande Région (CESG).

Le 8 octobre prochain, les Entretiens de Remich au CEFOS de Remich (Luxembourg) constitueront le prochain temps fort de l’intersyndicale. Le luxembourgeois Nicolas Schmit, commissaire européen à l'emploi et aux droits sociaux, a confirmé sa participation.

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.