Rhin supérieur

Regio TriRhena réunit France et Allemagne

L’instance du Haut-Rhin pour la coopération transfrontalière et son homologue en Forêt-Noire se regroupent en une même structure, pour plus d’efficacité et de visibilité.

Regio TriRhena

Les « Regio » du Haut-Rhin et de la Forêt-Noire-Rhin supérieur ne font plus qu’une. Les deux organismes de coopération transfrontalière ont fusionné ce printemps.

Elles forment désormais l’association de droit allemand Regio TriRhena, le nom qui était déjà donné à leur plate-forme d’échanges avec leur homologue suisse Regio Basiliensis. Celle-ci conserve sa propre entité juridique, car elle présente la particularité d’assurer des missions gouvernementales. Elle assure par exemple la coordination du programme Interreg Rhin supérieur dans la Suisse du nord-ouest où celui-ci s’étend, au-delà donc des frontières de l’Union européenne. La fusion des entités française et allemande aboutit à une structure de 250 membres.

Bernd Dallmann

© DR

« Cette taille nous donnera plus de visibilité dans l’espace frontalier et la réunion de nos structures est bien complémentaire : notre Regio côté allemand est plutôt composée d’entreprises (une centaine) alors que celle du Haut-Rhin regroupe davantage les autorités publiques locales. La fusion répond aux attentes de nos concitoyens :  moins d’instances, moins de bureaucratie, et plus d’efficacité » , expose Bernd Dallmann, élu premier président de la nouvelle Regio TriRhena.

La voix des entreprises

Fort de l’expérience de la Regio sur le versant allemand du Rhin, Bernd Dallmann entend affirmer la nouvelle association comme un « porte-voix » des entreprises, sur des thèmes de coopération appelés à monter en puissance : l’après-Fessenheim, le raccordement ferroviaire de l’EuroAirport Bâle-Mulhouse-Freiburg, le RER trinational de Bâle, le renforcement du campus européen Eucor et plus généralement les progrès à accomplir dans le transfrontalier appliqué à la formation. Sans oublier le développement durable,  la promotion économique du territoire, le multilinguisme et la coopération dans la santé.

Le président de Regio TriRhena engage l’association avec enthousiasme dans cette nouvelle étape.

« Si nous formions une région d’un seul Etat, la vie serait banale ! La coopération transfrontalière est justement passionnante par la nécessité qu’elle nous impose à chaque instant de repenser, de refaçonner les choses à l’aune  de trois pays ».

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.