Sarre-Moselle

Le Regionalverband de Sarrebruck mise sur l’art comme vecteur de réconciliation

La collectivité invite les artistes plasticiens et visuels de l’Eurodistrict SarreMoselle à participer à un concours transfrontalier.  « Grenze / Frontière 2021 » doit atténuer les fêlures réapparues à l’occasion de la crise sanitaire.

kunstprojekt

Jamais le Regionalverband (1) de Sarrebruck ne s’était impliqué comme donneur d’ordre d’une manifestation culturelle transfrontalière.

Les vicissitudes de la crise sanitaire, le traumatisme de familles qui n’imaginaient plus être séparées par la frontière ou encore l’hostilité manifestée par certains Sarrois à l’égard des travailleurs frontaliers l’ont conduit à franchir le pas.

Peter Gillo

© Pascale Braun

« Nous avons vécu une période très difficile au cours de la première vague du printemps 2021, mais aussi durant ce printemps, du fait de réglementations sanitaires différentes. Cette situation a généré des tensions qu’il nous faut apaiser pour reconstruire la confiance », estime Peter Gillo, directeur du Regionalverband de Sarrebruck.

Appel aux arts plastiques

L’institution a donc lancé le concours « Grenze / Frontière 2021 », qui invite les artistes plasticiens - peintres, sculpteurs ou photographes  - à un questionnement sur la manière dont les 18 mois écoulés ont changé la perception de la frontière dans la région. Ouvert aux artistes de l’Eurodistrict SaarMoselle, le concours est doté de 2.000 euros pour le premier prix, de 1.000 euros pour le deuxième prix et de 500 euros pour le troisième prix. Un jury d’experts français et allemand agréé par le Regionalverband statuera sur les œuvres présentées par courrier avant le 1er septembre prochain (2). L’institution sarroise mise sur des relais français pour susciter des candidatures côté est-mosellan.

« De par leur sensibilité, les artistes ont sans doute été particulièrement affectés par la fermeture des frontières. Même s’ils ne partageaient pas la tentation de repli sur soi exprimée par ailleurs, ils ont été entravés dans leur travail, dans leurs échanges et dans leur formation », estime Peter Gillo.

Un mime à la frontière

Jomi

© HelWin Goetzinger

Les œuvres retenues seront exposées dans la ville au cours du dernier trimestre de l’année. Dans l’intervalle, les habitants de l’espace frontalier auront pu découvrir un spectacle vivant en lien avec l’amitié franco-allemande. Le mime sarrois Josef Michael Kreutzer, alias Pantomime Jomi, interprétera son nouveau spectacle le 14 juillet prochain sur le pont de l’Amitié de Kleinbittersdorf à 11 heures, puis à 15 heure et 17 heures au jardin franco-allemand. Le « poète du silence » retracera le long cheminement entre la notion d’ennemi héréditaire et le principe de réconciliation franco-allemande qu’un virus pernicieux a sournoisement affecté.

  1. Ce district administratif sarrois regroupe 330 000 habitants répartis sur dix municipalités dont Sarrebruck, Völklingen, Püttlingen, Sulzbach et Friedrichsthal, soit un tiers de la population sarroise.
  2. Regionalverband de Sarrebruck, Développement et aménagement du territoire, Coopération transfrontalière, Katharina Smola, Schlossplatz 1-15, D 66119 Sarrebruck.
Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.