France – Allemagne

Le prix du journalisme franco-allemand à l’heure du coronavirus

La prestigieuse récompense n’a pas pu être décernée à Berlin, mais le Prix Franco-Allemand du Journalisme a présenté ses lauréats sous la forme d’un road-movie.

Prix franco-allemland journalisme

Faute de pouvoir réunir ses partenaires et ses lauréats et partenaires à Berlin, le prix du journalisme franco-allemand (PFAJ) 2021 est allé à la rencontre de ses lauréats confrontés au blocage des frontières  de Berlin à Paris, en passant par la Belgique, le Luxembourg et la Sarre. Soutenu par le fonds civique franco-allemand, le film « Les frontières redessinées ", confié au  journaliste strasbourgeois Pierre Girard, donne la parole à des professionnels de l’information que leur engagement met parfois en danger.

Rien n’est acquis

Les cinq catégories - multimédia, écrit, audio, vidéo et Jeunes Talents – reflètent en large part une Europe perturbée et fragilisée par la pandémie.

Martin Grasmuck

© Prix franco allemand du journalisme

"La crise de Corona et la fermeture des frontières ont ému de nombreuses personnes et ont montré à quel point l'Europe est encore vulnérable et que ce qui a été accompli jusqu'à présent ne peut être considéré comme acquis", estime Martin Grasmuck, président du PFAJ et PDG de la Saarländischer Rundfunk.

Doté au total de 30 000 euros,  le PFAJ revient aux lauréats suivants :

  • Catégorie Vidéo : Alain de Halleux pour « Le grain de sable dans la machine/Corona : Sand im Weltgetriebe », ARTE, RTBF.
  • Catégorie Audio : Katrin Aue, Carolin Dylla pour « Europas Corona-Grenzen: Ein Feature über Abschottung, Misstrauen und Solidarität », Saarländischer Rundfunk.
  • Catégorie Écrit : Eva Schläfer pour « Der französische Patient », Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung.
  • Catégorie Multimédia : Kseniya Halubovich pour « Biélorussie : chronique d’une révolution/Belarus : Tagebuch einer Revolution ».
  • Catégorie Jeunes Talents (dans la catégorie Écrit) : Adrien Candau, Julien Duez pour „Schaffer d’État », So Foot.

Le Grand Prix Franco-Allemand des Médias, décerné habituellement à une organisation ou à une personnalité qui s’est particulièrement engagée dans l’entente franco-allemande et européenne, revient cette année à l’Agence spatiale européenne et à ses deux astronautes, le français Thomas Pesquet et l’allemand Matthias Maurer. La cérémonie de remise du Grand Prix franco-allemand des Médias aura lieu le 9 septembre à Berlin.

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.