Rhin supérieur – Grande Région

Sonia Lavadinho

« Un patchwork de pays où la diversité engendre une grande richesse »

Fondatrice de l’agence d’urbanisme suisse Bfluid, spécialisée dans la prospective et l’expertise en mobilité et en développement territorial, Sonia Lavadinho orchestre depuis avril dernier la concertation sur la mobilité lancée par la métropole du Grand Nancy. Experte reconnue au Canada, en Amérique latine et en Europe, elle pose son regard d’anthropologue sur les pôles frontaliers de la Grande Région et du Rhin supérieur.

Sonia Lavadinho

Les lisières sont fertiles

Le bassin versant du Rhin constitue le plus grand corridor d’Europe depuis le paléolithique. Aujourd’hui encore, il forme l’une des plus grandes concentrations de passage d’humains et de fret. En termes de mobilité, le grand enjeu est celui de la transversalité : il est plus facile de le descendre que de circuler de part et d’autre d'un fleuve qui fait office de frontière. De nos jours, le patchwork de pays qui compose ces espaces ne favorise pas la gouvernance, mais cette diversité a généré une grande richesse. Du nord au sud, des villes-Etats comme Luxembourg ou Bâle ont su tirer parti de leur position sur les lisières, qui sont toujours des espaces fertiles.

La suite est réservée aux abonnés.
  • Déjà abonné ?
  • Se connecter
Indiquer votre adresse email utilisé lors la création de votre compte utilisateur
Indiquer votre mot de passe utilisé lors de la création de votre compte (8 caractères dont majuscule et chiffre)
  • Accédez à tous les contenus du site en illimité.
  • Les newsletters exclusives, éditos et chroniques en avant-première

Aucun abonnement actif avec votre compte
Commandez un abonnement pour lire la suite

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.