Eurodistrict de Bâle

La population veut de meilleurs transports

La mobilité vient en tête des préoccupations des réponses au questionnaire sur les attentes au quotidien dans l’agglomération trinationale, dévoilées le 18 juin.

Tram Dornach Basel
Bouchons Allemagne

© ETB J. Kauffmann

« Parlez-nous de votre quotidien dans la région transfrontalière », proposait en début d’année le questionnaire de l’Eurodistrict trinational de Bâle (ETB) à la population de l’agglomération franco-germano-suisse.  L’initiative a suscité 1 200 réponses. Si 88 % d’entre elles déclarent considérer comme un atout le fait de vivre dans un territoire transfrontalier, les attentes d’améliorations ne manquent pas.

Spontanément, les répondants évoquent en premier lieu la mobilité. Entre restrictions dues à la crise sanitaire, bouchons, densité de trafic urbain, absence ou coût élevé des transports publics et manque de pistes cyclables, les griefs ne manquent pas. A la question plus précise « Que souhaitez-vous pour l’avenir dans la région frontalière », les personnes considèrent à 89 % comme important ou très important le développement de lignes transfrontalières de transports en commun et à 86 % une tarification uniforme des transports.

Energie et santé

Les propositions « plus d’informations sur les actualités des pays voisins » et un « développement bien coordonné de l’agglomération trinationale » recueillent également plus de 80 % des suffrages, et le qualificatif important ou très important est attribué à au moins 75 % aussi au développement respectif de l’apprentissage de l’allemand et du français, aux économies d’énergie ou encore à un accès facilité aux médecins et hôpitaux des pays voisins. Concernant les initiatives de l’ETB, les plus fréquemment citées sont « Trois pays à vélo » (66 % des réponses), le projet urbain 3Land (52 %) et le nouveau parc Vis-à-vis (44 %) entre Huningue où il est achevé et Weil-am-Rhein dont les travaux se terminent.

Les résultats de ce questionnaire élaboré avec l’Euro-Institut et la Mission opérationnelle transfrontalière (MOT) ont été présentés lors de l’assemblée générale de l’ETB du 18 juin. Ils vont alimenter la rédaction de la Stratégie 2030 du territoire trinational qui s’opère d’ici à la fin de l’année. Le document s’efforcera aussi de prendre en compte les quelque 200 idées de projets sorties également au printemps d’un processus parallèle de « dialogue citoyen » en ligne en petits groupes d’habitants volontaires.

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.