Metz - Grande Région

Pour sa tribune sud, Le FC Metz a composé une équipe transfrontalière

Avec un architecte allemand, un agenceur luxembourgeois, un assistant à maîtrise d’ouvrage belge et un groupement franco-luxembourgeois assurant les principaux travaux, la tribune sud du stade Saint-Symphorien de Metz (Moselle) a vécu durant deux ans les atouts et les contraintes d’un grand chantier transfrontalier.

 

dessin-tribune-sud

Lors du match contre Marseille le 13 février prochain, le FC Metz ouvrira pour la première fois l’angle sud-ouest de la tribune sud du stade Saint-Symphorien. Entièrement reconstruit, cet ouvrage monumental d’un coût de 82 millions d’euros a associé l’architecte allemand Fiebiger, l’architecte d’intérieur luxembourgeois Moreno, le bureau d’études franco-luxembourgeois ICR France et une soixantaine d’entreprises régionales et grand-régionales, dont le groupement franco-luxembourgeois Demathieu-Bard – Costantini. Le choc des cultures constructives et réglementaires a compliqué le chantier, mais de l’avis commun du maître d’ouvrage et des prestataires, le jeu en valait la chandelle.

La suite est réservée aux abonnés.
  • Déjà abonné ?
  • Se connecter
Indiquer votre adresse email utilisé lors la création de votre compte utilisateur
Indiquer votre mot de passe utilisé lors de la création de votre compte (8 caractères dont majuscule et chiffre)
  • Accédez à tous les contenus du site en illimité.
  • Les newsletters exclusives, éditos et chroniques en avant-première

Aucun abonnement actif avec votre compte
Commandez un abonnement pour lire la suite

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.