Luxembourg - Grande Région

Selon l’OGBL, manipuler l’ « index » distordrait le modèle social luxembourgeois

Le mot d’ordre « touche pas à mon index » a réuni plus d’un millier de manifestants, dont de nombreux frontaliers, ce 1er mai à Luxembourg-Ville. Premier syndicat du pays, l’OGBL ne décolère pas depuis l’annonce  fin avril du report de l’indexation des salaires sur le coût de la vie.

ogbl-ok

Ce dimanche 1er mai, un autre Luxembourg a déferlé depuis le pont de l’Alzette juqu’au Grund, la ville basse fortifiée du centre-ville. Au pays des banques, des institutions européennes et des sièges sociaux de groupes internationaux, les salariés du commerce, de l’industrie, de l’éducation, de la santé ou du gardiennage ont défilé dans la bonne humeur, tout en exprimant une mobilisation inédite.

La suite est réservée aux abonnés.
  • Déjà abonné ?
  • Se connecter
Indiquer votre adresse email utilisé lors la création de votre compte utilisateur
Indiquer votre mot de passe utilisé lors de la création de votre compte (8 caractères dont majuscule et chiffre)
  • Accédez à tous les contenus du site en illimité.
  • Les newsletters exclusives, éditos et chroniques en avant-première

Aucun abonnement actif avec votre compte
Commandez un abonnement pour lire la suite

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.