Moselle - Alsace

Multilinguisme : deux sons de cloche d’employeurs

La connaissance de la langue du voisins est-elle indispensable pour travailler avec des clients allemands ? Respectivement notaire à Forbach et hôtelier à Obernai, Jean Schaub et Maxime Wucher apportent à cette question des réponses divergentes.
 

Jean Schaub  et Maxime Wucher

« Tant de CV mentionnant anglais-espagnol à Forbach, c’est rageant !

La suite est réservée aux abonnés.
  • Déjà abonné ?
  • Se connecter
Indiquer votre adresse email utilisé lors la création de votre compte utilisateur
Indiquer votre mot de passe utilisé lors de la création de votre compte (8 caractères dont majuscule et chiffre)
  • Accédez à tous les contenus du site en illimité.
  • Les newsletters exclusives, éditos et chroniques en avant-première

Aucun abonnement actif avec votre compte
Commandez un abonnement pour lire la suite

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.