Alsace - Lorraine - Wallonie

1 000

La future usine John Cockerill pour l’hydrogène à Aspach-Michelbach (Haut-Rhin) porte la promesse de création d’un millier d’emplois directs et indirects dans l’espace transfrontalier.  Elle s’inscrira dans une chaîne dont les maillons passeront par la Wallonie et par Metz.

Future usine Cockerill Alsace

Le projet d’unité de composants d’électrolyseurs pour l’hydrogène que porte John Cockerill en Alsace approche de la pose de la première pierre. Le groupe franco-belge a lancé le 18 janvier la procédure de l’enquête publique d’une durée d’un mois. Ses dirigeants confirment l’objectif du printemps 2023 pour sa mise en service dans la zone d’activités d’Aspach-Michelbach (Haut-Rhin), juste à côté de sa filiale de traitement de gaz industriels. Le groupe investit 100 millions d’euros dans ce projet qui cumule recherche-développement et production de cellules d’électrolyseurs.

La suite est réservée aux abonnés.
  • Déjà abonné ?
  • Se connecter
Indiquer votre adresse email utilisé lors la création de votre compte utilisateur
Indiquer votre mot de passe utilisé lors de la création de votre compte (8 caractères dont majuscule et chiffre)
  • Accédez à tous les contenus du site en illimité.
  • Les newsletters exclusives, éditos et chroniques en avant-première

Aucun abonnement actif avec votre compte
Commandez un abonnement pour lire la suite

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.