Bonnes fêtes et meilleurs vœux !

Sarre - Moselle

Le WTC Metz-Sarrebruck reprend ses missions à l’export

En dépit du report de l’officialisation de sa nouvelle antenne sarroise, le WTC Metz-Sarrebruck aborde sa trente-troisième année d’existence avec optimisme. Dernier représentant de ce réseau international dans le Grand Est et unique par son caractère binational, la structure reprend son accompagnement économique en Grande Région et au grand export.

Boulanger - glacier

Pivot historique de la coopération entre les capitales de Lorraine et de Sarre, le World Trade Center Metz-Sarrebruck a été contraint de différer l’inauguration officielle du bureau qu’elle occupe dans les locaux de la chambre de commerce IHK Saarland. Mais le business lunch prévu à cette occasion le 26 novembre dernier n’est que partie remise. En dépit de la crise sanitaire, le WTC a rouvert en début d’année ses locaux de Sarrebruck, où Stéphanie Jüstel tient une permanence hebdomadaire, et relancé une campagne d’adhésion.

Bureau WTC

© Armin Neidhardt

L’inauguration  devait officialiser cette présence, qui correspond au souci d’équilibre et de mutualisation exprimé par les deux villes. Côté français, le WTC, qui occupait naguère un bureau dans la tour du même nom au technopole de Metz, est désormais accueilli place d’Armes, dans les prestigieux locaux de Inspire Metz, l’agence d’attractivité de l’Eurométropole de Metz. Coté côté sarrois, Uwe Conrad, élu maire de Sarrebruck en 2020, souhaitait ouvrir une représentation dans sa ville. Les locaux de la IHK, membre fondateur du WTC Metz-Sarrebruck, ont paru tout désignés.

Unique club binational

Seul Word Trade center du Grand Est depuis la disparition de celui de Strasbourg et unique club binational de ce réseau de plus de 300 membres implanté dans 90 pays, le WTC Metz-Sarrebruck compte une vingtaine de membres cotisants, auxquels s’ajoutent cinq conventions supplémentaires conclues en quatre ans.

Patricia Moinard

DR

« Les synergies se sont tissées autour du tourisme d’affaires. Par ailleurs, nos adhérents ou sympathisants trouvent auprès de notre organisme un accompagnement dans la prospection transfrontalière et internationale », rappelle Patricia Moinard, directrice du WTC Metz-Sarrebruck.

La structure a ainsi aidé une pâtisserie sarregueminoise à s’implanter à Sarrebruck et un glacier sarrois à prendre pied à Metz. La prospection peut s’étendre bien plus loin. Le WTC Metz-Sarrebruck programme ainsi l’an prochain un voyage d’affaires à Abidjan. Cette prospection exploratoire en Côte d’Ivoire doit permettre aux membres du club de prendre pied en Afrique de l’Ouest, région promise à une forte croissance économique.

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.