Europe

Boris Ravignon, vice-président de la Région Grand Est en charge de l’économie et des fonds européens

“Pour la première fois, les fonds Feder pourront aussi être mobilisés sur des projets d’accès aux soins et de santé.”

En pleine crise sanitaire, l’Europe a investi dans les hôpitaux et les projets transfrontaliers à venir pourront désormais s’emparer des questions de santé, indique Boris Ravignon, vice-président du Grand Est en charge des fonds européens.

 

Boris Ravignon

L’Europe n’a-t-elle pas pêché par manque de réactivité face à l’urgence sanitaire provoquée par la pandémie de Covid-19, notamment dans une Région Grand Est très touchée ?

En faisant un petit flash-back, on s’aperçoit que des fonds européens destinés aux équipements sanitaires ont été mobilisés de manière très rapide dès 2020, au cœur de la crise sanitaire : plusieurs millions d’euros du Fonds social européen (FSE) que la Région a utilisés pour acheter des masques, des gants…

Un abondement spécifique a aussi été mis en place par la Commission européenne à travers le plan de relance ReactT-EU. 55 millions ont été affectés aux Groupements hospitaliers de territoire (GHT) pour assurer la résilience de notre système de santé, soit cinq millions par Groupement hospitalier du Grand Est qui en compte onze. Ces sommes sont allées directement à l’amélioration des équipements hospitaliers. Ce sont des investissements pérennes. Une partie est également consacrée à l’extension d’instituts de formation en soins infirmiers, comme par exemple à Saint-Dié-des-Vosges, ou de formation d’aides-soignants.

La suite est réservée aux abonnés.
  • Déjà abonné ?
  • Se connecter
Indiquer votre adresse email utilisé lors la création de votre compte utilisateur
Indiquer votre mot de passe utilisé lors de la création de votre compte (8 caractères dont majuscule et chiffre)
  • Accédez à tous les contenus du site en illimité.
  • Les newsletters exclusives, éditos et chroniques en avant-première

Aucun abonnement actif avec votre compte
Commandez un abonnement pour lire la suite

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.