Rhin supérieur

Le mécanisme de coopération transfrontalière est-il grippé ?

Projet de règlement européen qui faciliterait la coopération aux frontières, le Mécanisme transfrontalier européen a été bloqué au cours du dernier semestre par la présidence slovène de l'Union européenne (UE). Le traité d'Aix-la-Chapelle pourrait prendre le relais ?  La marge de manœuvre est étroite, mais la présidence française de l'Union européenne souhaite relancer le processus.

Barge et pont ferroviaire Strasbourg

Conçu pour étendre le droit d'un pays à la zone frontalière de l'Etat voisin, le projet de Mécanisme transfrontalier européen (ECBM pour European Cross-Border Mechanism) pourrait lever les obstacles ou clarifier les problèmes qui génèrent aujourd'hui perte de temps, d'énergie et d'argent. Mais le projet de règlement européen qui doit l'instaurer est au point mort, car il n'a pas été jugé prioritaire par la Slovénie qui présidait l'Union européenne au second semestre 2021. Une situation que regrette le Conseil rhénan : l'assemblée parlementaire du Rhin supérieur a appelé, dans sa résolution du 10 décembre dernier à « faire vivre l'esprit » de ce projet.

La suite est réservée aux abonnés.
  • Déjà abonné ?
  • Se connecter
Indiquer votre adresse email utilisé lors la création de votre compte utilisateur
Indiquer votre mot de passe utilisé lors de la création de votre compte (8 caractères dont majuscule et chiffre)
  • Accédez à tous les contenus du site en illimité.
  • Les newsletters exclusives, éditos et chroniques en avant-première

Aucun abonnement actif avec votre compte
Commandez un abonnement pour lire la suite

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.