Pagayer sur la Blies de Bliesbruck à Sarreguemines

En été,  une balade en kayak sur la Blies, rivière frontalière entre la Sarre et le département de la Moselle, offre dépaysement et rafraîchissement. Le tronçon de 18 km qui part de Bliesbruck jet qui rejoint l'embouchure de la Sarre près de Sarreguemines convient aussi aux débutants.

kanuaufderblies-biospharebliesgau-saarpfalztouristik- Eike Dubois

Les amateurs de loisirs sportifs ont plusieurs manières de découvrir le Bliesgau entre Blieskastel et Sarreguemines : soit à pied sur le sentier de randonnée de la Blies, soit à vélo, soit en kayak au long de la Blies.  Cette petite rivière d'environ 45 kilomètres de long prend sa source dans le nord de la Sarre et serpente tranquillement à travers Neunkirchen, Blieskastel, puis devient frontalière jusqu'à son embouchure dans la Sarre. Pour des raisons de protection de la nature et de niveau d'eau, seul le tronçon à partir de Bliesbruck est praticable toute l'année. De plus, ce tronçon comporte des points d'embarquement et de débarquement adaptés, une infrastructure bien adaptée pour récupérer les véhicules et quelques joyaux culturels à découvrir.

Fouilles romaines

Le départ est donné au terrain de sport de Bliesbruck, où la Blies commence par un puissant seuil qui procure immédiatement un agréable rafraîchissement aux canoéistes. Auparavant,  on pourra prendre le temps de visiter les fouilles romaines entre Reinheim et Bliesbruck. Porté par un léger courant et à l'ombre des arbres de la rive, on continue jusqu'au premier barrage à Frauenberg avec un ancien cimetière juif. Ceux qui n'osent pas descendre le barrage d'environ deux mètres de haut devront faire un détour par l’embranchement entre le Mandelbach et la Blies – qui constitue d’ailleurs un bon endroit pour une pause pique-nique.

Karl Marx à la douane

Rive gauche, la France, rive droite, l'Allemagne - seuls quatre à cinq coups de pagaie séparent les deux pays. L’expérience offre un plaisir sans limite dans un silence délicieux. Avec un peu de chance, on apercevra des martins-pêcheurs et des hérons.

À seulement 500 mètres de là, côté sarrois, à Habkirchen, avec un embarcadère adapté, se trouve le musée des douanes qui rappelle une époque révolue. Il documente l'histoire de la frontière entre les deux pays ; des documents prouvent que Karl Marx a également utilisé ce passage frontalier. Après quatre autres kilomètres, un virage inattendu à gauche mène au barrage de Bliesmengen-Bolchen, puis au moulin Urigsmühle – au prix, parfois, de quelques éclaboussures.  

Toboggan à bateaux

 Lorsque le courant du moulin est converti en hydroélectricité, la surface de la rivière est souvent plane. Il faut alors sortir de l'embarcation et pédaler sur environ 200 mètres. La rivière ralentit et il faut pagayer, passer la plage de baignade jusqu'au moulin du Wacken et au musée des techniques céramiques qui lui est rattaché.  En été, la rive y est très animée. Le toboggan à bateaux tout à gauche permet une brève immersion dans l'eau fraîche. Il reste encore environ un kilomètre jusqu'à l'embouchure, soit au club de canoë de Sarreguemines, soit au parking de l'embouchure, soit à Hanweiler en Allemagne. Il faut alors descendre du bateau, charger les embarcations et récupérer les voitures. On peut terminer la balade en canoë dans l'un des petits restaurants du centre-ville ou le long de la Blies ou de la Sarre.

Si vous souhaitez découvrir le Bliesgau en kayak - il est également possible de le faire debout sur une planche en standup paddle -, il faut prévoir une journée pour l'excursion décrite, logistique comprise. Les précautions préalables sont de savoir nager, de porter un gilet de sauvetage, d’appliquer une protection solaire et de prévoir une casquette. Il faudra aussi prévoir des vêtements de rechange et des chaussures de sport, un casque en cas de passage de barrages, une pagaie de rechange, suffisamment d'eau potable, une pièce d'identité et un téléphone portable. Il ne faut jamais partir seul et au moins un des kayakistes doit être expérimenté. Tout on long du parcours, les excursionnistes devront respecter la nature.

Informations supplémentaires sur www.saarpfalz-touristik.de

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.