Rhin supérieur

L’écotaxe alsacienne en état d’observation en Allemagne

Autorisée par le Parlement français la semaine dernière, la future écotaxe alsacienne est observée sans inquiétude particulière dans les zones frontalières d’Allemagne. Le monde du transport ne craint pas de retour massif du trafic sur la rive allemande si le réseau alsacien devenait payant.

 

Trafic camions

Avec l’écotaxe qui pourrait être mise en place dans trois ans par la Collectivité européenne d’Alsace (CEA), le déséquilibre entre un réseau gratuit d’un côté – français – et payant de l’autre, qui découlait de l’instauration en 2005 de l’écotaxe allemande la Maut va s’estomper, voire disparaître. Il avait déclenché un report de trafic de poids lourds allemands vers l’A 35 en Alsace. L’association environnementale Alsace Nature rapporte un chiffre de 2 000 camions par jour supplémentaires sur les grands axes routiers d’Alsace.  Un effet boomerang peut-il dès lors se produire ?

La suite est réservée aux abonnés.
  • Déjà abonné ?
  • Se connecter
Indiquer votre adresse email utilisé lors la création de votre compte utilisateur
Indiquer votre mot de passe utilisé lors de la création de votre compte (8 caractères dont majuscule et chiffre)
  • Accédez à tous les contenus du site en illimité.
  • Les newsletters exclusives, éditos et chroniques en avant-première

Aucun abonnement actif avec votre compte
Commandez un abonnement pour lire la suite

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.