Grande Région – Rhin supérieur

La presse reste dans ses frontières, mais s’ouvre à ses voisins

La nouvelle loi luxembourgeoise sur l’aide à la presse inclut désormais la presse gratuite, digitale, lusophone et anglophone. Mais, à l’instar de tous les pays d’Europe, ces aides s’arrêtent aux frontières. Les journalistes professionnels exerçant à l’échelle transfrontalière peinent toujours à faire reconnaître leur statut. Les groupes de presse manifestent néanmoins pour l’actualité des pays voisins un intérêt que la crise sanitaire semble avoir renforcé.

Carte de presse

Foisonnante, multilingue et de plus en plus digitalisée, la presse luxembourgeoise bénéficie depuis cet été d’un nouveau régime d’aide. Visant à « maintenir et à promouvoir la pluralité de la presse au Luxembourg », le texte dépoussière la loi de 1998, où les médias électroniques n’apparaissent pas. Parmi les principales nouveautés figurent l’extension des aides à la presse en ligne, l’éligibilité des médias mensuels et gratuits et un champ d’application étendu aux titres rédigés en portugais et en anglais, à l’instar du français, de l’allemand et du luxembourgeois.

La suite est réservée aux abonnés.
  • Déjà abonné ?
  • Se connecter
Indiquer votre adresse email utilisé lors la création de votre compte utilisateur
Indiquer votre mot de passe utilisé lors de la création de votre compte (8 caractères dont majuscule et chiffre)
  • Accédez à tous les contenus du site en illimité.
  • Les newsletters exclusives, éditos et chroniques en avant-première

Aucun abonnement actif avec votre compte
Commandez un abonnement pour lire la suite

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.