Wallonie – Luxembourg – France – Allemagne

Industrya fait décoller les start-up frontalières

Un an après son lancement à l’initiative du groupe John Cokerill, le fonds Industrya, doté de 43 millions d’euros, annonce ses premiers engagements. Les start-up industrielles belges et frontalières apportent des idées neuves au poids lourd de l’ingénierie mondiale.

Industrya éolienne

Présentés fin octobre, les deux premiers projets soutenus par Industrya illustrent la complémentarité qu’entend faire jouer le groupe d’ingénierie wallon John Cockerill, dirigé par le français Bernard Serin, et l’univers foisonnant de la recherche industrielle dans la Grande Région. Spin-off de l’Université catholique de Louvain, Vocsens a levé 2,5 millions d’euros pour amorcer la commercialisation de ses microcapteurs de gaz. Fonctionnant comme des caméras environnementales, ces petits modules sont capables de détecter les émanations dangereuses sur les sites chimiques et pétrochimiques, mais aussi d’analyser les gaz, les composés organiques volatils, les particules fines et le taux d’humidité dans les villes.

La suite est réservée aux abonnés.
  • Déjà abonné ?
  • Se connecter
Indiquer votre adresse email utilisé lors la création de votre compte utilisateur
Indiquer votre mot de passe utilisé lors de la création de votre compte (8 caractères dont majuscule et chiffre)
  • Accédez à tous les contenus du site en illimité.
  • Les newsletters exclusives, éditos et chroniques en avant-première

Aucun abonnement actif avec votre compte
Commandez un abonnement pour lire la suite

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.