Luxembourg – Rhin supérieur

Hélène Langinier, enseignant-chercheur

«La diversité devient un sujet clé en entreprise»

Enseignante-chercheuse en gestion des ressources humaines et en responsabilité sociétale des organisations, Hélène Langinier exerce à l’Ecole de management Strasbourg Business School. Spécialiste du management interculturel, de l’expatriation et de la diversité linguistique, elle trouve au Luxembourg et en Rhin supérieur un riche terrain d’expérimentation.

Hélène Langinier

Vous travaillez, avec Aline Pereira Pündrich et Akram Al Ariss, à une étude sur les femmes expatriées au Luxembourg dans le secteur des « Big Four». Pourquoi avoir choisi ce thème ?

Alors que la littérature scientifique montre surtout les difficultés d’intégration des non-européens, nous avions connaissance d’expériences plutôt réussies. Nous avons donc interrogé 21 femmes majoritairement venues de pays hors-Union européenne  employées dans les filiales luxembourgeoises de groupe internationaux dans le secteur de l’audit et du conseil. Nous voulions comprendre quelles ressources elles avaient mis en œuvre pour réussir non seulement à s’insérer, mais aussi à évoluer dans leur carrière.

Ces femmes venues d’Afrique, d’Asie ou de Russie détenaient généralement un master de finances. Outre ces compétences techniques, elles pratiquaient plusieurs langues, dont l’anglais ou parfois, l’allemand et le français. Enfin, elles ont fait montre d’une grande capacité à s’adapter à un cadre multiculturel, dans un contexte qui s’y prêtait bien. Le Luxembourg a un fort besoin de main d’œuvre, notamment dans le secteur financier, et fait beaucoup d’effort pour pourvoir des postes qu’il ne  trouve pas sur le marché européen

Le Luxembourg est-il donc exemplaire en matière d’intégration ?

Pas forcément. Notre étude, consacrée à des femmes diplômées, ne couvre pas tous les champs de la diversité. Il existe aussi des différences entre les grandes entreprises internationales implantées au Luxembourg et le secteur public ou les PME, où les emplois sont majoritairement luxembourgeois. Il n’en reste pas moins que le Luxembourg a sans doute offert à ces femmes la possibilité de progresser plus rapidement qu’en France, où la pratique du français est indispensable, ou en Angleterre. Avant le Brexit, la City recrutait largement et de manière très diversifiée, mais pour atteindre des postes de décideurs, il valait mieux sortir d’Oxford ou de Cambridge.

L’EM de Strasbourg et l’ESB Business School de Reutlingen  (Bade-Wurtemberg) proposent un master franco-allemand European Management Studies. Quels enseignements tirez-vous de ce cursus ?

D’abord, que la compétence franco-allemande est très demandée. Nombre de nos étudiants sont embauchés avant même d’avoir fini leur master 2. Au-delà de la langue, c’est la capacité à pouvoir s’adapter à un autre environnement qui est appréciée. Parmi nos étudiants, nous avons de nombreux profils binationaux, pas forcément franco-allemands. Nous évaluons leurs compétences multiculturelles dès leur entrée en première année, en Allemagne, puis à la fin de leur cursus, en France. Nous nous proposons à présent de poursuivre nos recherches sur les anciens étudiants pour voir quelle incidence ce multiculturalisme a présenté sur leur carrière.

A l’heure où le repli identitaire s’exprime fortement, la diversité en entreprise vous semble-t-elle avoir le vent en poupe ?

Cela dépend des organisations, des secteurs et du contexte. La diversité devient un sujet clé en entreprise, mais  elle peut concerner des thèmes très différents :   la diversité linguistique, culturelle, celle liée au handicap, hommes-femmes, juniors-séniors…  Au Luxembourg, où cohabite une multitude de nationalités, l’intégration est peut-être plus facile que dans de petites entreprises où il n’y a pas d’étranger. En Allemagne, la problématique de l’âge se pose plus fortement qu’ailleurs. Les grands chercheurs de la diversité estiment tous que l’on ne peut pas aborder cette question en-dehors de son contexte.

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.