WALLONIE-Europe

Centre spatial de Liège: des performances qui s'autofinancent

La Wallonie abrite un fleuron européen de l’industrie spatiale: créé il y a plus d’un demi-siècle par l’Université de Liège, son Centre spatial a, de plus, la particularité de s’autofinancer grâce à des contrats industriels.

Centre spatial de Liège: cas unique en Europe

Début juin, le Centre spatial de Liège (CSL) a annoncé la mise en service d’un télescope international à miroir liquide (ILMT) dans l’Himalaya indien. Perché à 2450 m d’altitude, ce nouvel outil observera le cosmos. 

En mars, le CSL, encore lui, a participé à la Conférence wallonne sur l’implantation potentielle, dans l’Euregio Meuse-Rhin, du télescope Einstein, plus grand observatoire au monde pour la détection des ondes gravitationnelles. Toujours dans l’actualité, il participe à l’observation du soleil réalisée par Solar Orbiter, ce satellite de l’Agence spatiale européenne (ESA) lancé depuis Cap Canaveral en 2020.

La suite est réservée aux abonnés.
  • Déjà abonné ?
  • Se connecter
Indiquer votre adresse email utilisé lors la création de votre compte utilisateur
Indiquer votre mot de passe utilisé lors de la création de votre compte (8 caractères dont majuscule et chiffre)
  • Accédez à tous les contenus du site en illimité.
  • Les newsletters exclusives, éditos et chroniques en avant-première

Aucun abonnement actif avec votre compte
Commandez un abonnement pour lire la suite

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.