Rhin supérieur

Comment communiquer de part et d'autre du Rhin en cas de catastrophe ?

Lors d'une explosion, d'une inondation, d'un orage violent ou encore d'un incendie, les services de secours craignent  par-dessus-tout une panne de courant généralisée qui les mettrait en incapacité de dialoguer et de se coordonner.

Rhin

Contrariant,  voire dramatique à l'intérieur des limites nationales, ce scénario catastrophe l'est tout autant, voire davantage de part et d'autre de la frontière lorsqu'il s'agit de venir en renfort, d'intervenir en commun ou a minima de se tenir informés.

Un programme de coopération vient d'être conçu pour y remédier à l'échelle du Rhin supérieur. L'initiative repose sur le recours au satellite comme mode transmission de la voix et des données. Le Regierungspräsidium de Karlsruhe, administration déconcentrée du Land de Bade-Wurtemberg, a signé un appel d'offres européen pour équiper de systèmes de communication par satellite un ensemble de 25 sites répartis entre des collectivités (Villes, Landesämter, Kreisverwaltungen) en Allemagne sur une ligne de Landau et Germersheim dans le Palatinat à Lörrach à l'extrême sud du pays de Bade, dans les cantons suisses de Bâle-ville, Bâle-campagne et d'Argovie et dans les préfectures et services d'incendie et de secours du Bas-Rhin et du Haut-Rhin.  

La suite est réservée aux abonnés.
  • Déjà abonné ?
  • Se connecter
Indiquer votre adresse email utilisé lors la création de votre compte utilisateur
Indiquer votre mot de passe utilisé lors de la création de votre compte (8 caractères dont majuscule et chiffre)
  • Accédez à tous les contenus du site en illimité.
  • Les newsletters exclusives, éditos et chroniques en avant-première

Aucun abonnement actif avec votre compte
Commandez un abonnement pour lire la suite

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.