André Corzani, président du groupe Front de Gauche et Républicain du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle

« Le Luxembourg a besoin de voisins qui se portent bien »

Vice-président délégué à l’Aménagement du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle et maire de Joeuf, André Corzani a consigné avec une douzaine d’élus Front de gauche et Républicain un appel à « une juste répartition de la richesse en zone frontalière ».

André Corzani

Avant-même que ne se tienne la conférence intergouvernementale franco-luxembourgeoise, ce mardi 19 octobre, vous évoquiez un rendez-vous raté. Pourquoi ?

Cette conférence s’est tenue parce qu’il fallait en tenir une, avec un ordre du jour fantomatique auxquelles se sont rajoutées in extremis des questions sur la mobilité. Mais la manifestation témoigne d’une déshérence de la volonté politique : les deux parties font en sorte que l’ordre du jour soit le plus léger possible, en restant délibérément éloigné des questions qui se posent sur le terrain. Or, la seule question déterminante, qui peut conduire à une conception moderne et efficace de la coopération, est celle de la compensation fiscale accordée par le Luxembourg aux communes frontalières lorraines.

La suite est réservée aux abonnés.
  • Déjà abonné ?
  • Se connecter
Indiquer votre adresse email utilisé lors la création de votre compte utilisateur
Indiquer votre mot de passe utilisé lors de la création de votre compte (8 caractères dont majuscule et chiffre)
  • Accédez à tous les contenus du site en illimité.
  • Les newsletters exclusives, éditos et chroniques en avant-première

Aucun abonnement actif avec votre compte
Commandez un abonnement pour lire la suite

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.