Rhin supérieur

A quand de l’hydrogène dans les tuyaux des Trois Frontières ?

Une première partie du réseau de 100 kilomètres longent le Rhin en France et s’interconnectant à l’Allemagne et à la Suisse pourrait voir le jour en 2028, selon le calendrier visé par le transporteur de gaz GRTgaz.

Site Alsachimie

Rhine Hydrogen Network (RHYn) commence à se préciser. Sous ce nom, le transporteur de gaz français GRTgaz désigne son projet d’alimentation en hydrogène de la bande rhénane qui longe le fleuve sur sa rive française. Ses ramifications se prolongeraient en Allemagne et en Suisse frontalières. L’opérateur a présenté l’avancée de ce projet de long terme, l’homologue de « MosaHYc » entre la Moselle et la Sarre,  à la fin de l’été aux membres de Dinamhyse, le club des acteurs de l’hydrogène du Grand Est.

La suite est réservée aux abonnés.
  • Déjà abonné ?
  • Se connecter
Indiquer votre adresse email utilisé lors la création de votre compte utilisateur
Indiquer votre mot de passe utilisé lors de la création de votre compte (8 caractères dont majuscule et chiffre)
  • Accédez à tous les contenus du site en illimité.
  • Les newsletters exclusives, éditos et chroniques en avant-première

Aucun abonnement actif avec votre compte
Commandez un abonnement pour lire la suite

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.