Pays de Bade

e-Way BW branche des camions électriques

Le Land de Bade-Wurtemberg a engagé une expérimentation très innovante d'alimentation des poids lourds en électricité pendant qu'ils circulent. Ce projet dénommé e-WAY BW a été présenté cet été à des acteurs transfrontaliers de la mobilité.

e-way BW

Des camions qui se ravitaillent à une ligne électrique installée au-dessus de la route, comme le feraient des trains sur leurs rails : telle est l’innovation dont le Bade-Wurtemberg se veut avant-gardiste. Sous le nom de projet « e-Way BW », le Land frontalier fait partie des trois territoires allemands, avec la Hesse et le Schleswig-Holstein, à expérimenter ce système d’alimentation électrique pendant la circulation.
Le dispositif a été présenté en juillet dernier au public transfrontalier de la rencontre « Logistique durable » organisé par le pôle de de l’eau Hydreos du Grand Est à Fribourg-en-Brisgau dans le cadre du projet Interreg  Climability Design, dédié à l’adaptation au changement climatique dans le Rhin supérieur.

L’expérimentation se déroule en effet aux portes de l’Alsace : deux tronçons d’un total de 3,3 km entre les communes de Kuppenheim et  Bad Rotenfels le long de la route fédérale B 462 ont été équipés d’une ligne électrique aérienne dédiée. Le camion est doté de capteurs qui vont enregistrer la présence de cette liaison spécifique  et commander des bras qui vont s’y connecter et ainsi apporter du courant au véhicule. L’électricité est emmagasinée dans des batteries qui apportent au poids lourd son autonomie nécessaire lorsqu’il aura quitté le tronçon.

Le projet teste sur les mêmes parcours d’autres modes de propulsion plus ou moins décarbonés tels un hybride diesel-électrique ou de l’hydrogène…

Hermann ministre transports BW

© Sebastian Berger

« Cette diversité d’expérimentations est précieuse  pour comparer les solutions d’avenir. Ce qui se lance ici est exceptionnel à l’échelle mondiale », estime le ministre des Transports du Land de Bade-Wurtemberg, Winfried Hermann.

Un fort trafic de fret

 Le parcours a été choisi du fait de la fréquence et de la régularité du trafic fret : il est emprunté par les camions qui relient trois papeteries à leur centre logistique de Kuppenheim, soit un total élevé de 128 navettes par jour, qui fonctionne durant toute l’année pour acheminer 510 000 tonnes de papier. Entamée en septembre 2021, l’expérience se poursuit jusqu’en 2024 pour en valider la faisabilité technique et l’intérêt économique. Sa mise en place a requis un investissement de 28 millions d’euros, pris en charge en quasi-totalité par le ministère fédéral des Transports. Le dispositif a été conçu par un consortium conduit par Siemens Mobility. Une dizaine de transporteurs privés sont associés au projet.

atelier climability

© Climability Design

L’atelier de juillet Logistique durable de Climability Design a donné l’occasion d’un tour d’horizon varié de solutions pour la décarbonation du transport de fret. Ainsi, l’institut Fraunhofer, également partie prenante d’e-way BW, a présenté un projet en cours d’intégration de panneaux photovoltaïques sur le toit de camions électriques. 

Le cluster Fuel Cell du Land de Bade-Wurtemberg planche quant à lui sur la circulation de poids lourds par des piles combustibles. Le constructeur Iveco annonce en effet la production en série de tels véhicules dès l’an prochain. D’autres présentations ont porté sur l’infiltration et la récupération des eaux usées sur les sites logistiques, une offre de l’entreprise  Mall de Donaueschingen (Bade-Wurtemberg), ou encore les solutions de l’alsacien Soprema pour végétaliser des toitures d’entrepôts.

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.