Rhin supérieur

Pourquoi le saumon coûte-t-il 80 millions d’euros dans le Rhin ?

Pour permettre le retour du saumon dans le Rhin, la construction de passes spécifiques va se poursuivre. Or, ces ouvrages sont coûteux en travaux de génie civil. L’Etat français va financer la réalisation de deux d’entre eux, sur les barrages hydroélectriques de Rhinau et Marckolsheim (Bas-Rhin), représentant un investissement de 80 millions d'euros.

Passe poissons Gambsheim

La secrétaire d’Etat à la biodiversité, Bérangère Abba, l’a annoncé vendredi dernier sur place. Les chantiers pilotés par EDF démarreront dans le courant de cet automne pour se dérouler jusqu’en 2025 et 2026. Les deux nouvelles passes viendront s’ajouter aux sites de franchissement d’Iffezheim sur la rive allemande du fleuve, de Gambsheim, Strasbourg et Gerstheim sur la rive française, sans compter les ouvrages annexes. Ils  visent depuis vingt ans, pour les plus anciens, à permettre la réintroduction de poissons en général et plus particulièrement du saumon, le plus emblématique, chassé du Rhin par la pollution causée par l’incendie de l’usine chimique Sandoz à Bâle en 1986.

La suite est réservée aux abonnés.
  • Déjà abonné ?
  • Se connecter
Indiquer votre adresse email utilisé lors la création de votre compte utilisateur
Indiquer votre mot de passe utilisé lors de la création de votre compte (8 caractères dont majuscule et chiffre)
  • Accédez à tous les contenus du site en illimité.
  • Les newsletters exclusives, éditos et chroniques en avant-première

Aucun abonnement actif avec votre compte
Commandez un abonnement pour lire la suite

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.