Allemagne - France - Suisse

Un ticket semestriel transporterait les étudiants transfrontaliers

Le traité d'Aix-la-Chapelle entend favoriser la coopération entre l'Allemagne et la France, notamment dans le domaine de la formation professionnelle. Un ticket semestriel transfrontalier lèverait un obstacle à la mobilité des étudiants, même si d'autres difficultés liées aux différents systèmes éducatifs et administratifs restent à résoudre. 

© André Faber

Un semestre à Mulhouse (France), un semestre à Bâle (Suisse), un semestre à Lörrach (Allemagne), avant de repartir en France et de recommencer le cycle. Suivre un bachelor trinational n'est pas de tout repos pour Audric Strumpler, étudiant en mécatronique. Et entre chaque semestre, le Français fait son alternance dans une entreprise située près de Strasbourg. Une vie à se déplacer, qui a aussi un coût économique. 

La suite est réservée aux abonnés.
  • Déjà abonné ?
  • Se connecter
Indiquer votre adresse email utilisé lors la création de votre compte utilisateur
Indiquer votre mot de passe utilisé lors de la création de votre compte (8 caractères dont majuscule et chiffre)
  • Accédez à tous les contenus du site en illimité.
  • Les newsletters exclusives, éditos et chroniques en avant-première

Aucun abonnement actif avec votre compte
Commandez un abonnement pour lire la suite

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.