Rhin supérieur

Gaggenau, berceau de l’industrie automobile

Gaggenau, à l’entrée de la vallée de la Murg, tisse un lien avec l’industrie automobile depuis ses origines, avec la production d’un véhicule dès 1894. La ville du camion polyvalent Unimog accueille depuis 2006 un musée qui lui est dédié et où l’on peut tester ses capacités hors-normes.

dscf9997

Les caténaires au-dessus de la route fédérale B462 qui conduit à Gaggenau depuis l’A5 par Rastatt devraient mettre la puce à l’oreille : la ville de 30.000 habitants située à l’entrée de la vallée de la Murg entretient un lien particulier avec l’automobile. Cet « eWayBW » est un des rares tronçons pilotes d’Allemagne sur lequel sont testés des camions hybrides, électriques ou à hydrogène/pile à combustible.

dscf9956

L'U2010, le premier modèle d'Unimog lancé en 1951 a été assemblé à Gaggenau. © Romain Gascon

Une des premières automobiles au monde

D’aucuns considèrent que c’est à Gaggenau que la première automobile a été produite. L’« Orient-express » sort des usines de Bergmanns Industriewerke en 1894. Aujourd’hui, le sigle de Mercedes surplombe encore la zone industrielle de la ville. Sur les chaînes des usines, on fabrique notamment des rouages destinés aux poids lourds de la marque à l’étoile. Dans l’intervalle ont été produits dans la vallée de la Murg, et dès avant la Première guerre mondiale, des autobus, des véhicules de pompiers et des camionnettes.

Après la Seconde guerre mondiale, des ingénieurs et anciens pilotes de la Luftwaffe originaires du monde rural planchent sur un petit véhicule original, tout terrain et polyvalent, capable de porter des outils à l’arrière et à l’avant. C’est la naissance de l’Unimog (pour Universal Motor Gerät), un camion décliné dans une multitude de versions : agricole, entretien des chaussées, fraiseuse à neige, militaire, secours… et exporté dans le monde entier. Le premier prototype est construit en 1946. En 1951, les inventeurs s’associent avec Daimler, qui fournit les moteurs, et l’assemblage des modèles U2010 débute à Gaggenau.

dscf9976

Le U5023 a établi en 2019 le record du monde d’altitude atteinte par un véhicule à moteur et à roues, dans les Andes. © Romain Gascon

Le camion « couteau suisse »

En 2000, la fabrication des Unimog a déménagé à Wörth, un important site de production de poids lourds de Daimler, mais la fascination et l’attachement au camion couteau-suisse est resté vif dans la région. Un musée qui lui est dédié a ouvert dès 2006 à l’entrée de Gaggenau. Depuis le premier prototype jusqu’au U5023 qui a établi en 2019 le record du monde d’altitude atteinte par un véhicule à moteur et à roues, une vingtaine de modèles sont réunis qui illustrent l’esprit, les innovations et les perfectionnements techniques de l’utilitaire. Une extension est en cours d’aménagement, qui doublera la surface du musée à partir de l’automne.

dscf0002

L'Unimog peut gravir et descendre des pentes de 100%, en marche avant et en marche arrière... © Romain Gascon

Au détour d’une allée, si quelqu’un, les yeux pétillants de passion, vous glisse un commentaire sur le modèle auquel vous vous intéressez, vous avez probablement la chance d’être tombé sur un ancien d’Unimog, avide de vous livrer sa version de l’aventure. Pour lui donner un tour encore plus concret, il est possible, sur un terrain de jeu extérieur, de tester les incroyables capacités de l’engin, qui supporte une pente de 100% (45 degrés) en marche avant comme en marche arrière, et une pente en dévers de 38 degrés.

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.