Palatinat

Le Trifels est sorti de son long sommeil

La forteresse au bord de la frontière française qui connut ses heures de gloire au Moyen-Age a été reconstruite après la dernière guerre, pour devenir l’apogée d’agréables promenades dans la forêt de la réserve mondiale de la biosphère.

trifels

Le Trifels se mérite. Il n’est perché qu’à 500 mètres au sommet du Sonnenberg, mais celui-ci conclut une pente non négligeable par endroits. Les circuits sont cependant suffisamment variés pour s’adapter à toutes les conditions physiques. Le plus court permet de poser sa voiture presque à son pied (parking payant à 1,50 euros), un autre  y conduit au bout de 2,5 km et un troisième en est distant de 4,5 km et part à proximité de la charmante Kletterer-Hütte qui permet de se restaurer. La randonnée plus ou moins longue permet de respirer l’air d’un bout de la réserve mondiale de la biosphère partagée entre les Vosges du Nord et le Pfälzerwald.

Elle aboutit donc à cette construction, ou plutôt cette reconstruction. Edifié sur trois rochers qui lui ont donné son nom allemand, probablement à la fin du Xième siècle, le Trifels fut un haut-lieu de la famille de princes et empereurs des Hohenstaufen dont le plus célèbre est Frédéric 1er dit « Barberousse ». Il partagea avec elle ses grandes heures, aux XIIème et XIIIème siècles, en « hébergeant » quelques prisonniers de renom dont Richard de Cœur de Lion. Puis il déclina en même temps que ses maîtres, vers 1400, pour tomber dans l’oubli et la ruine des siècles durant. 

Pôle d’attraction touristique

chemin trifels

L'accès au Trifels se fait à pied dans la forêt. © Mathieu Noyer

C’est finalement dans les années 1950/60 qu’il fut reconstitué en prenant quelques libertés avec l’original, mais avec suffisamment de bon goût pour légitimer sa place parmi les principales attractions touristiques du Palatinat rhénan, entre Landau et Bad Bergzabern, au-dessus de la commune d’Annweiler…am Trifels, à 30 kilomètres de Wissembourg la porte nord de l’Alsace. Au milieu de la moyenne montagne palatine et de la route allemande du vin, l’Alsacien de passage a de quoi se sentir en terrain connu.

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.